Archives de catégorie : Manifestation

Des élus et des Aulnaysiens découvrent que le CAP est en danger!

thumbnail of TractCAP2
Tract distribué le 10 janvier

À l’appel de l’association VME, samedi 10 janvier, une vingtaine d’Aulnaysiens se sont invités aux vœux du maire pour dénoncer la désagrégation du CAP organisée par l’exécutif municipal. Nombre d’élus de la majorité semblaient découvrir que l’œuvre de Jean-Claude Abrioux, créée il y a 15 ans, allait être réduite à un petit équipement de quartier. En effet, dans le plus grand silence, la salle est en train d’être littéralement asphyxiée (refus d’accepter le label national de scène de Musiques actuelles, baisse drastique des subventions municipales et du nombre d’employés, retrait de ses moyens de communication, division par 4 ou 5 du nombre de spectacles).

Quelques élus au courant de la situation répétaient l’élément de langage « le CAP ne profite pas assez aux Aulnaysiens » en critiquant le fait qu’une part du public vienne des villes voisines, voire de Paris. Cet argument est à refuser triplement :

  • Il est profondément choquant, car il méconnaît la nature même de la culture qui est par essence une ouverture aux autres.
  • Il est absurde, car il oublie que les Aulnaysiens vont aussi se cultiver dans d’autres villes.
  • Il démontre un manque d’ambition en oubliant que cette ouverture participe du rayonnement de notre ville.

Dans une ville qui souffre trop souvent d’une image négative, ne nous replions pas sur nous-mêmes et soyons fiers de faire rayonner cet équipement dans toute l’Île-de-France !

Vous pouvez rejoindre l’appel pour la culture à Aulnay en cliquant ici.

PLU: Notre association a porté la contradiction au Conseil Municipal

Photo de notre banderole « Elu, ton PLU laisse béton » malgré la consigne d’interdiction de prise de photo donnée au service de sécurité de la mairie.
thumbnail of tract
Tract de VME

Notre association était présente ce mercredi 16 décembre 2015 au conseil municipal pour distribuer aux élus un nouveau « biscuit d’Aulnay » (lire les explications ici), et un tract pour rappeler ses promesses du maire. Nous avons mis les élus de la majorité actuelle face à leurs responsabilités de devoir aujourd’hui voter un projet diamétralement en contradiction avec leurs promesses. Personne n’a osé braver la consigne de vote du maire mais ils ne pourront pas dire qu’ils n’étaient pas prévenus!

thumbnail of Tract-PLU-CM-1
Tract de l’association Aulnay Environnement

L’association Aulnay Environnement était elle aussi présente et distribuait un autre tract dénonçant la fausse concertation et les promesses de campagne électorales oubliées.

L’adjoint à l’urbanisme a tenté de se justifier en indiquant notamment que la disparition des cartes des espaces verts ne rendait pas automatique la disparition effective des espaces verts. Il a aussi dénigré le chiffre de 15ha d’espaces verts rayés de la carte que nous avançons en disant qu’il était faux de compter la disparition d’espaces verts sur le site de PSA. M. Cahenzly a-t-il lu les contributions qui dressent l’inventaire des espaces verts sacrifiés des cartes et qui ne parlent pas du terrain de PSA à ce titre? Est-ce une confusion ou un mensonge de sa part?

Notre association doit se concerter pour savoir quelle suite nous allons donner à cette affaire.

Europa City s’invite au conseil d’administration de l’EPA Plaine de France

Les membres de notre association étaient présents au coté du Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG) vendredi 15 novembre au matin devant les locaux de l’EPA Plaine de France.
Par ce rassemblement, le CPTG a interpellé les élus du conseil d’administration de l’Etablissement Public d’Aménagement de la Plaine de France qui se réunissait à 10h. Alors que le directeur de l’EPA fait la promotion d’Europa City, le CA n’en a jamais débattu, il serait temps qu’il en débatte. Europa City est un des quelques GPII (grand projet inutile et imposé) qui fait débat en France au même titre que l’aéroport Notre Dame des Landes ou le barage de Sirvens. Europa City, centre commercial géant avec une emprise de 80ha, menace directement les commerces de proximités, les emplois, et les terres agricoles en proximité immédiate d’Aulnay-sous-Bois.10177292_387177328115780_152057605849340230_n

10438521_387030261463820_3565493317502025024_n

10624937_387030258130487_3569644183189627571_n

10308591_387030181463828_6636311573675690059_n

Réunion publique et action contre l’arrêté anti-mendicité

TractMendicite
Tract à télécharger

Une des premières décisions du nouveau maire d’Aulnay-sous-Bois a été de prendre un arrêté anti-mendicité. Cet arrêté constitue un acte discriminatoire en s’attaquant aux droits des plus fragiles. Cette pénalisation stigmatise les plus précaires, sans apporter de solution aux problèmes de pauvreté des Aulnaysiens.

Vivre mieux, ensemble n’accepte pas cette décision qui punit les victimes de la pauvreté et appelle Bruno Beschizza à renoncer à cet arrêté injuste.

  • Au lieu d’imposer des amendes à ceux qui n’ont rien,
    va-t-on mettre en place une vraie politique de lutte contre la grande pauvreté  ?
  • Va-t-on rendre des moyens d’action au Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ?
  • Qu’en est-il des subventions aux associations de solidarité ?
  • Combien d’hébergements d’urgence doit-on mettre en place ?

Ce sont toutes ces questions qui doivent être posées pour lutter contre les effets de la misère et non pénaliser les plus démunis.

Vivre Mieux Ensemble à Aulnay organise une

RÉUNION PUBLIQUE

Mardi 13 mai 2014 de 19h30 à 22h
Salle Dumont (près de la Gare)

Thèmes abordés :

  • Arrêté anti-mendicité : quelles réactions face à la criminalisation de la pauvreté ?
  • Élections européennes du dimanche 25 mai 2014. Quels enjeux pour quelle Europe ? Vues de gauches… Forum politique autour des enjeux de l’élection européenne en présence de militants du Front de Gauche et d’Europe Écologie-Les Verts.

Distribution de mendiants
Le nouveau maire n’avait pas hésité à distribuer des gâteaux lors de sa campagne électorale. De notre côté, nous distribuons des mendiants ce week-end sur les marchés afin d’interpeller la population aulnaysienne sur l’absurdité et l’iniquité d’une telle mesure.