« Ne soyez pas complice de la chasse aux pauvres! »

Nouvel arrêté anti-mendicité à Aulnay-sous-Bois:

Vivre Mieux Ensemble interpelle individuellement chaque élu de la majorité à ne plus être complice

Aulnay-sous-Bois le 15 octobre 2014:

Le maire d’Aulnay-sous-Bois présente ce soir un second arrêté anti-mendicité au conseil municipal. Il présente des aspects encore plus liberticides et discriminatoires que le premier (Interdiction de l’occupation abusive et prolongée d’un lieu et station assise et allongée proscrite.) contre lequel l’association Vivre Mieux Ensemble avait déjà protesté. Aucune réaction des conseillers de la majorité n’avait eu lieu lors du premier arrêté, pour le second, aucun élu ne pourra se réfugier derrière l’ignorance. En effet l’association leur a remis personnellement un courrier dans lequel elle leur rappelle leur responsabilité individuelle dans cette indigne chasse aux pauvres.

Cet arrêté s’attaque aux droits des plus fragiles et stigmatise les plus précaires. Il sert surtout à alimenter la posture nationale d’un maire en mal de médiatisation, sans apporter la moindre réponse aux problèmes de pauvreté des Aulnaysiens. Vivre mieux ensemble appelle chaque élu à demander publiquement au maire d’Aulnay-sous-Bois de renoncer à cet arrêté injuste et ainsi de se désolidariser de cet acte personnel pour ne pas en être complice.

Se taire, se soumettre aux consignes d’appareils et renoncer à son libre arbitre, alimentera forcément le fossé qui existe entre les élus et la population et sert au final le discours de l’extrême-droite : tous dans le même sac !

Tous les Aulnaysiens doivent compter de la même façon : Liberté Égalité et Fraternité !

Luttons contre la pauvreté, pas contre les pauvres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *